Plus de propositions concrètes pour rénover avec énergie

Économies d’énergie, Précarité énergétique

Publié fin novembre, le plan de rénovation énergétique du gouvernement fait l’objet d’une consultation publique à laquelle le CLER - Réseau pour la transition énergétique a contribué. Cette concertation désormais terminée, nous attendons avec détermination une nouvelle version de ce plan qui répondrait à nos demandes de mesures concrètes en faveur d’une rénovation énergétique ambitieuse et globale des bâtiments, au bénéfice de tous les ménages et en particulier les plus fragiles.

Alors que le secteur du bâtiment représente 45 % de la consommation d’énergie finale en France, massifier les travaux de rénovation énergétique sans renoncer à leur performance est un enjeu majeur de la transition énergétique. Le gouvernement a publié le 24 novembre 2017 un projet de plan de rénovation énergétique et organisé une consultation jusqu’au 31 janvier 2018 sur ce sujet à laquelle nous avons abondamment contribué.

Publication

Contribution complète du CLER à la concertation sur le plan de rénovation énergétique du bâti en France

Document PDF. 8 pages

Consulter la publication

Alors que des engagements politiques et financiers majeurs s’imposent de toute urgence pour lancer le chantier de la rénovation énergétique en France, les messages des pouvoirs publics restent ambigus et cristallisent aujourd’hui toutes les inquiétudes. D’une part, le portage politique est partagé entre deux ministères s’exposant ainsi au risque de paralysie politique. D’autre part, les montants annoncés sont imprécis, et pourraient se révéler inférieurs au niveau d’investissement actuel.

Un réel service public de l’efficacité énergétique

Si le plan de rénovation reconnaît par exemple l’utilité des guichets uniques de l’efficacité énergétique dans les territoires, il ne précise pas comment assurer le financement pérenne de ce service public. Pourtant, les Français doivent être bien conseillés et orientés vers des exigences fortes de performance énergétique grâce à un tiers de confiance capable de mobiliser des artisans disponibles et compétents.

« Généralisés à tous les territoires, les guichets uniques doivent aussi venir en aide aux 12 millions de Français touchés par la précarité énergétique. Qu’ils renoncent à payer leur facture ou se privent pour en limiter le montant, leur quotidien est très difficile, alors que des solutions existent pour l’améliorer. Un service public de qualité doit pouvoir les identifier et leur proposer un accompagnement adéquat », estime Sandrine Buresi, co-présidente du CLER – Réseau pour la transition énergétique.

Voir aussi le document intitulé EIE et PTRE : les deux briques complémentaires à la mise en œuvre du service public de la performance énergétique de l’habitat

Voir aussi le document de bilan des SLIME – Services locaux de maîtrise de l’énergie

Vers une rénovation globale et performante obligatoire

Cette contribution a également permis au CLER – Réseau pour la transition énergétique d’exprimer son inquiétude sur l’imprécision du plan quant aux « solutions simples » et prioritaires qu’il propose. « L’objectif louable de simplicité ne doit pas s’imposer au détriment des bénéfices (économiques, sanitaires et environnementaux) attendus par les ménages », conclut Joël Vormus.

« Il faut que la qualité et la performance soient à la hauteur de l’ambition. Il serait regrettable que la massification de la rénovation énergétique des logements ‘passoires’, voulue par le gouvernement, se contente seulement d’une accumulation de petits travaux : une rénovation globale et performante sera toujours plus efficace qu’un simple changement de fenêtre ou qu’une isolation des combles à la va-vite. »

Contact

Joël Vormus

Directeur du CLER – Réseau pour la transition énergétique
01 55 86 80 08

joel.vormus[arobase]cler.org