Qui sommes-nous ?

Le CLER - Réseau pour la transition énergétique (anciennement Comité de liaison pour les énergies renouvelables) est une association française, agréée pour la protection de l'environnement, créée en 1984. Elle a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie et plus largement, la transition énergétique.

En 2017, le CLER fédère un réseau de 280 structures professionnelles réparties sur l’ensemble du territoire français. Les acteurs du CLER mènent localement des projets concrets. Au sein de leur association, de leur collectivité ou de leur entreprise, ils mettent en œuvre la transition énergétique sur le terrain, à l’aide de pratiques locales vertueuses et reproductibles. Par la diversité de leurs activités, de leur nature et de leurs champs d’action, ils contribuent à construire une vision transversale et cohérente de l’énergie.

Découvrez toutes les personnes qui font vivre l’association au quotidien :

Nos missions :

  • développer et animer les réseaux et les dynamiques d’échanges ; diffuser les meilleures pratiques
  • accompagner la transition énergétique grâce à des propositions formulées auprès des pouvoirs publics, de la société civile et des médias
  • informer et communiquer sur la transition énergétique grâce des outils numériques, des publications et des événements
Publication

Découvrez le rapport d’activités du CLER en 2015

Notre réseau, nos actions, notre bilan financier dans un seul document.

Consulter la publication

Nos valeurs :

Le CLER rassemble des acteurs engagés dans la transition énergétique réunis autour de valeurs communes. Ils agissent dans l’intérêt de tous, de manière désintéressée et non partisane. Les adhérents du CLER partagent :

  • le constat que la situation énergétique française exige un changement profond justifié par des raisons environnementales, économiques, sociales et démocratiques.
  • l’objectif de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, les risques industriels et les pollutions, de diminuer la dépendance de notre société aux énergies épuisables, protégeant ainsi les ménages, les entreprises et les territoires des variations de prix ou de disponibilité des ressources énergétiques importées.
  • la volonté de mettre l’énergie au cœur du développement économique durable des territoires et au service de l’emploi.
  • la vision d’une transition énergétique qui consiste à valoriser les potentiels de sobriété et d’efficacité énergétiques ainsi que la totalité de la palette des énergies renouvelables, de manière harmonieuse et adaptée aux territoires d’où elles proviennent.
  • la conviction qu’un changement d’organisation et un renforcement de la démocratie participative pourront seuls permettre la nécessaire réappropriation des questions énergétiques par les acteurs de terrain : collectivités locales, entreprises et citoyens.
  • l’idée que ce changement de modèle doit s’opérer dans la solidarité tous azimuts grâce à la mise en œuvre de solutions adaptées aux ménages modestes afin de lutter contre la précarité énergétique ; la construction de coopérations actives et durables entre territoires ruraux et urbains ; la recherche d’une plus grande équité au niveau international, au sein de l’Union européenne, avec les pays en développement et plus largement avec l’ensemble de l’humanité ; le souci de laisser aux générations futures une planète vivable en leur léguant des bienfaits et des rentes plutôt que des fardeaux.
Publication

Téléchargez la charte du réseau CLER

Adoptée en 2014, la charte du réseau résume les valeurs qui lient les adhérents de l’association.

Consulter la publication

Nos réseaux :

Le CLER – Réseau pour la transition énergétique représente les associations environnementales au Conseil supérieur de l’énergie, au Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique et à la Commission nationale des aides de l’Ademe. Il est également membre du bureau du Plan Bâtiment Durable.

L’association est engagée aux cotés de multiples structures, avec lesquelles nous menons des combats communs. Elle siège par exemple au conseil d’administration du Réseau Action Climat et d’Amorce, ainsi que d’Energie partagée et de MVE qui est l’Agence de l’énergie et du climat de l’Est parisien, dont il est également membre fondateur. Le CLER est également membre de l’Agence parisienne du climat (APC), sociétaire d’Enercoop et adhérent d’Inforse, deux structures dont il a contribué à la création. Il adhère à l’Association technique Energie Environnement (ATEE) où il participe au Club Biogaz.

Au niveau européen, le CLER est le partenaire français de la Coalition For energy savings, des campagnes Coolproducts for a cool planet et Renovate Europe. Il est également membre de la EREF (European renewable energies federation).