Les énergies vous inspirent ? Poètes, à vos plumes !

Transition

Du 1er mars au 30 mai 2017, le CLER - Réseau pour la transition énergétique propose aux citoyens de participer en poésie au débat public sur la transition écologique à travers le concours « Un haïku pour le climat ! »

Alimentation, production d’énergie, mobilité, sobriété énergétique… Dans leur vie de tous les jours, de nombreux citoyens ont entrepris de réaliser leur transition. Le CLER – Réseau pour la transition énergétique leur donne une nouvelle fois la parole à l’occasion d’un concours de haïkus sur le thème de l’énergie et du climat. Leurs poèmes sont autant de messages, rédigés seul ou collectivement, pour la protection de l’environnement et la construction d’une société solidaire et respectueuse de chacu.n.e. Exercez votre plume et exprimez votre énergie créative en partageant avec nous vos haïkus. Nous les posterons sur le site du CLER et sur le compte Twitter du concours  à notre communauté de poètes militants.

« La poésie d’un peuple est l’élément de son progrès. » Victor Hugo

Qu’est-ce qu’un haïku ?

Le haïku est une forme japonaise de poésie permettant de noter des émotions, un moment qui passe, une observation qui émerveille ou qui étonne. A l’origine, c’est une forme très codifée comprenant dix-sept syllabes en trois vers (5-7-5). Pour ce concours, nous acceptons également les haïkus modernes, qui suivent des règles moins strictes que le haïku classique. Il n’y a pas de nombre de syllabes imposé. Par contre, vos haïkus doivent bien comprendre trois lignes et respecter l’esprit du haïku.

Pour voir des exemples, nous vous invitons à découvrir le palmarès 2016 du concours

Quels thèmes sont acceptés ?

Sont acceptés tous les haïkus traitant les thématiques liées à l’énergie durable, à la transition énergétique et au climat, à savoir : les énergies renouvelables (eau, vent, soleil, bois et biomasse, biogaz, énergie de la terre – géothermie…), la mobilité durable (mobilités douces ou actives, transport en commun…), le scénario énergétique négaWatt, l’efficacité énergétique, la sobriété énergétique (frugalité, non-gaspillage…), la transition énergétique, la précarité énergétique, les dérèglements climatiques et leurs conséquences (canicules, tempêtes, impacts sur la biodiversité…).

Qui peut participer ?

Tout le monde ! Adultes, enfants, scolaires. Le haïku peut être pratiqué dès le plus jeune âge.

Participez au concours