Le SLIME, un dispositif clé pour lutter efficacement contre la précarité énergétique

La précarité énergétique se définit comme la difficulté ou l’incapacité d’un ménage à se fournir en énergie suffisante pour répondre à ses besoins élémentaires : se nourrir, se chauffer. Cette situation s’explique par de bas revenus et une faible qualité énergétique des logements, qui entraînent des factures énergétiques anormalement élevées. A la croisée des enjeux sociaux et environnementaux, la précarité énergétique concerne environ 12 millions de personnes en France.

Il existe sur les territoires de nombreux acteurs en capacité d’apporter des solutions aux personnes en situation de précarité énergétique. Ils sont cependant confrontés à la difficulté de repérer les ménages concernés, qui se situent bien souvent en dehors de leurs radars.

L’enjeu n’est donc pas de créer un service supplémentaire dédié mais de rendre plus efficaces les solutions existantes en mobilisant et en coordonnant l’ensemble des acteurs pour organiser le repérage des ménages, analyser leur situation et les orienter vers les dispositifs adaptés.

L’échelle locale est particulièrement adaptée à la lutte contre la précarité énergétique : les communes et les départements disposent des compétences nécessaires à l’action et les dispositifs porteurs de solutions s’organisent eux-aussi à l’échelle locale.

Le SLIME, une solution efficace pour intensifier la lutte contre la précarité énergétique sur un territoire

Le Service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME) est un dispositif permettant d’organiser les actions de lutte contre la précarité énergétique pour massifier le repérage des ménages et faciliter leur orientation. Cette méthodologie repose sur trois étapes :

Organiser le repérage des ménages, notamment à travers la constitution d’un réseau de donneurs d’alerte : mobilisation des travailleurs sociaux, des associations, des services techniques des collectivités, des structures de médiation, etc.

Établir un diagnostic socio-technique lors d’une visite à domicile : le.la chargé.e de visite s’intéresse tant à l’état du bâti, à la performance des équipements électroménagers, qu’à la situation sociale du ménage et à ses habitudes de vie. De petits équipements permettant un gain de confort et d’énergie immédiat sont ainsi installés et des conseils personnalisés sur ses usages de l’énergie dans le logement sont directement apportés au ménage.

– Orienter les ménages vers les solutions les plus adaptées à leur situation et les bons interlocuteurs.

Le SLIME, un dispositif mis à disposition des collectivités par le CLER

Depuis 2013, le CLER organise des appels à candidatures réguliers auxquels les collectivités souhaitant mettre en place un SLIME peuvent répondre. Ce fonctionnement permet de cofinancer jusqu’à 70% des dépenses dédiées au dispositif grâce aux certificats d’économie d’énergie (CEE).

Au-delà du financement, le CLER anime le réseau des collectivités SLIME et de leurs partenaires, favorisant ainsi les échanges et l’amélioration continue du dispositif. Le réseau se réunit une fois par an à l’occasion d’un séminaire : retrouvez le compte-rendu de l’édition 2019, riche en enseignements et en partages d’expériences.

41 collectivités sont dotées du dispositif : parmi elles, on compte par exemple huit villes et métropoles, une douzaine d’intercommunalités et dix départements.

A l’échelle des communes et des intercommunalités, le SLIME peut par exemple s’inscrire dans un Programme Local de l’Habitat (PLH) ou dans un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET). Le dispositif est souvent piloté par un service en charge du logement, des affaires sociales ou de l’énergie et du développement durable.

La collectivité peut porter la mise en œuvre en interne ou faire appel à un opérateur pour l’animation du réseau d’acteurs et / ou pour la réalisation des visites à domicile. De nombreuses collectivités travaillent par exemple avec l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) de leur territoire ou Soliha, entre autres.

Informations pratiques

Le CLER organise 3 appels à candidatures par an. Cette année, vous pouvez déposer un dossier au cours des mois de février, mai et septembre.

Pour préparer votre dossier de candidature, nous vous invitons à prendre contact avec l’équipe SLIME. Vous pouvez télécharger la trame ici.

N’hésitez pas à participer à l’une de nos sessions de formation “S’approprier le SLIME”. Les prochaines auront lieu le 19 mars et le 18 juin 2020 dans les locaux du CLER, à Montreuil.

Pour en savoir plus

Rendez-vous sur notre site internetTous les contenus de la campagne nos énergies communes