Climat : Emmanuel Macron doit soutenir tous les acteurs de la transition énergétique en France et dans le monde

Transition

Suite au retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris pour le climat, le Président de la République a souhaité convier à l'Elysée la société civile engagée contre les changements climatiques, notamment les associations de protection de l'environnement qui proposent des solutions pour accélérer la transition énergétique.

Emmanuel Macron souhaite défendre sur la scène internationale l’accord obtenu à Paris pour le climat. Il place cet objectif en haut de son agenda politique, en se montrant favorable à une taxe européenne sur les transactions financières affectée à la lutte contre le réchauffement climatique, à l’augmentation du prix de la tonne de CO2 ou à la convergence entre les fiscalités de l’essence et du diesel. En proposant une feuille de route sur l’Accord de Paris qui sera validée dans quinze jours, il semble à la hauteur des enjeux environnementaux, économiques ou sociaux auxquels le monde est confronté.

Contrairement à Donald Trump qui a choisi de tourner le dos à cet effort mondial contre les changements climatiques, le Président de la République a rencontré cet après-midi les acteurs de la transition énergétique qui agissent déjà sur le terrain en France. Associations, entreprises, collectivités, universités, citoyens… tous proposent des solutions concrètes et logiques qui permettent à la fois de vivre mieux tout en respectant notre environnement.

A l’issue de cet entretien, Benoît Hartmann, directeur général du CLER – Réseau pour la transition énergétique qui fédère près de 300 acteurs de terrain agissant dans les territoires pour la transition énergétique, estime que :

« La France peut montrer la voie et soutenir tous les acteurs de la transition énergétique en France et dans le monde : pour cela, Emmanuel Macron doit répondre à leurs attentes en initiant et en défendant les réglementations les plus ambitieuses à toutes les échelles.

En France, il doit s’engager à mettre en œuvre les moyens permettant d’atteindre les objectifs de la Loi sur la transition énergétique, en particulier la rénovation des bâtiments, la lutte contre la précarité énergétique, le développement des énergies renouvelables et la mobilisation des territoires engagés dans la transition.

En Europe, la France doit de toute urgence se ressaisir et défendre fermement des objectifs ambitieux dans les négociations actuelles sur le nouveau paquet de réglementations relatives à l’énergie (« winter package ») : notre position sur l’efficacité énergétique doit en particulier être clarifiée pour défendre un objectif contraignant de 30 % d’efficacité énergétique pour 2030. »

 

 

Lire aussi le communiqué des ONG (Réseau Action Climat, Greenpeace, Oxfam France, France Nature Environnement et CLER) – Climat : Les ONG seront vigilantes sur la feuille de route du gouvernement

Retrouvez toutes les propositions du CLER – Réseau pour la transition énergétique
Contact

Benoît Hartmann

Directeur du CLER – Réseau pour la transition énergétique – 06 87 70 41 07

benoit.hartmann@cler.org