Au Parc des Grands Causses, transition rime avec ambition

Depuis 15 ans, le Parc des Grands Causses mène une politique de transition énergétique volontariste. Retour sur une expérience réussie, source d’inspiration pour de nombreux territoires ruraux.

Tout commence en 2007. À cette époque, le Parc des Grands Causses, créé en 1995 dans le sud-Aveyron, s’engage dans une démarche d’Agenda 21 et prévoit notamment le développement des énergies renouvelables. Alors que les questions énergétiques occupent le devant de la scène avec le Grenelle de l’environnement, le Parc décide de se montrer plus ambitieux, adoptant son propre Plan climat énergie territorial. Il se dote d’une charte à long terme, définissant le projet de développement durable du territoire sur 15 ans (2007-2022). Objectif affiché : 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2030. Pour y parvenir, il s’appuie notamment sur son Schéma de cohérence territorial (SCoT) afin de consolider sa stratégie en matière d’aménagement et de développement durables. Fruit d’un important travail de concertation, le SCoT a été voté à l’unanimité par les collectivités et acteurs territoriaux, et ses objectifs déclinés progressivement dans leurs documents d’urbanisme. Le Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) est lui aussi approuvé à l’unanimité fin 2019.

De la concertation à la mutualisation

Cette concertation s’articule tout naturellement avec la mutualisation des actions proposées. C’est ainsi qu’en 2016, une opération d’accompagnement à l’extinction partielle de l’éclairage public est lancée de manière concomitante dans 35 communes. 215 000 € d’économies annuelles sont réalisées sur l’éclairage public, pour une baisse de la consommation de 2 GWh. Lauréat de l’appel à projet « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » en 2016, le Parc utilise son ingénierie et mobilise des fonds pour enclencher des dynamiques locales. Le principe : générer un maximum d’investissements avec un minimum d’argent public. Sous son impulsion, il crée ainsi la société d’économie mixte Causses Energia pour fédérer les acteurs et développer la chaleur renouvelable. Fin 2019, la SEM met en service le réseau de chaleur urbain de Saint-Affrique (18 GWh d’énergie produite à 86 % par le bois). 4 emplois permanents et 350 000 € d’achat local par an sont associés à ce projet pour l’approvisionnement en bois et la maintenance. En complément, la construction d’une chaufferie dédiée pour un EHPAD est programmée en 2020.

Des résultats au rendez-vous

Après 15 ans de politique volontariste, le bilan des actions du Parc des Grands Causses est positif, sur le plan énergétique comme économique. Avec un faible investissement du territoire dans les grands projets énergétiques, les retombées fiscales annuelles à l’échelle du Parc sont déjà de 1,2 millions d’euros. Réinvesties dans de nouveaux projets, ces sommes permettront, à terme, de construire l’autonomie énergétique et financière du territoire.

grandscausses-chiffres-clefs-projets-1
grandscausses-enr
Publication

La transition énergétique territoriale créatrice de valeur(s) et moteur de développement

Consulter la publication
Contact

Yannick Régnier

Responsable de projets Territoires

yannick.regnier[arobase]cler.org