Un plan solaire qui plombe les ambitions des territoires

Le plan solaire du gouvernement a été présenté ce jeudi 28 juin par Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire. Pour le CLER - Réseau pour la transition énergétique, ces propositions ne permettront pas de lever les barrières à un développement harmonieux du photovoltaïque partout en France.

Communiqué de presse – 28 juin 2018

Plus de 300 acteurs de terrain (élu.e.s, associations et entreprises) ont demandé le 6 juin 2018 à l’Etat, dans une tribune parue dans le journal Le monde, des mesures structurantes pour massifier l’énergie solaire : une régionalisation des tarifs d’achat et des procédures d’appels d’offres, ainsi que le relèvement du seuil de ces derniers à 500 kWc (contre 100 actuellement pour le photovoltaïque) qui éviterait aux projets de taille moyenne des procédures trop lourdes.

Ces demandes n’ont pas été entendues par le gouvernement qui a présenté aujourd’hui un plan solaire en forme d’opération de communication pour quelques grands groupes, mais qui laisse de côté les acteurs des territoires que sont les collectivités, les PME et les collectifs citoyens. Pour les signataires de cette tribune initiée par le CLER – Réseau pour la transition énergétique, l’avenir de l’énergie solaire dépendra pourtant de notre capacité à développer les projets de toutes les gammes de puissance de façon harmonieuse partout en France.

Pour Marc JEDLICZKA, Vice-président du CLER – Réseau pour la transition énergétique et Directeur de l’association Hespul :

« Le gouvernement a rendu une copie hors sujet. Le photovoltaïque ne peut être cantonné aux toits des supermarchés ou aux terrains militaires. Il est encore temps, avec la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) à venir, de lever réellement les verrous pour créer de la valeur dans les territoires en facilitant les projets portés par les acteurs locaux.

Pour vraiment développer l’énergie solaire en France, il faut permettre aux porteurs de projets du Nord de la France de décrocher ces appels d’offres actuellement accordés quasi-exclusivement aux régions les plus au Sud. Seul un système de modulation régionale peut rééquilibrer cette discrimination territoriale, comme de nombreux élu.e.s de métropoles, villes et régions l’ont bien compris. »

– Voir la tribune sur le site du Monde.fr : « Du Nord au Sud, le soleil brille partout en France pour le photovoltaïque »

– Voir la liste complète des 310 signataires sur notre site Internet

Contact

Marc Jedliczka

Vice-Président du CLER – Réseau pour la transition énergétique

marc.jedliczka[arobase]hespul.org
Contact

Jane Mery

Responsable de la communication

jane.mery[arobase]cler.org