Isoler ses combles pour un euro, est-ce une arnaque ?

Économies d’énergie, Précarité énergétique

Les offres d’isolation des combles perdus pour un euro ou à très faible coût se multiplient. Que faut-il en penser ? Si le mécanisme est encadré, il nécessite pour le particulier d'être bien conseillé avant de se lancer.

Depuis 2005, les fournisseurs d’énergie sont contraints de mettre en place des actions d’économies d’énergie. Ils peuvent soit réaliser eux-même ces économies, soit inciter des tiers à le faire grâce à une aide financière. Ce mécanisme a permis l’émergence de plusieurs offres d’isolation des combles perdus pour un euro ou à très faible coût grâce auxquelles les énergéticiens financent, en quelque sorte, l’isolation « à la place » des ménages. A l’heure où citoyens et associations alertent sur les abus de certaines entreprises, il nous semble important de rappeler comment éviter certains écueils.

Quelles sont les offres disponibles ?

Qui peut en bénéficier ?

Le revenu du ménage éligible doit être inférieur ou égal aux plafonds de ressources définis par l’Anah : ménages aux revenus modestes ou très modestes, selon le programme d’isolation des combles retenu (le montant des ressources à prendre en considération est la somme des revenus fiscaux de référence de l’ensemble des personnes occupant le logement ciblé). Pour les locataires, ce sont les ressources du locataire qui sont prises en compte.

Quel est le coût réel pour les ménages ?

Cela dépend du programme choisi, mais en général les coûts résiduels pour le ménage sont nuls ou très faibles. Par exemple, le Pacte Énergie Solidarité propose, pour les ménages très modestes et en fonction de la localisation géographique, une offre d’isolation des combles perdus pour seulement 1€ (surface illimitée !).

Quelles sont les techniques utilisées ?

La technique utilisée pour l’isolation est en général le soufflage au sol de laine de verre, sans pare-vapeur. L’ALE de Nancy, membre du Réseau pour la transition énergétique (CLER), a mis en ligne un article très complet détaillant notamment les points de vigilance techniques à avoir, en tant que particulier.

Ces aides sont-elles cumulables avec d’autres dispositifs d’aide à la rénovation ?

C’est ici que le sujet se complique. Un particulier qui envisage une rénovation globale de son logement a intérêt à se rapprocher de son conseiller Info Energie local pour obtenir des conseils gratuitement, plutôt que de se lancer seul dans une telle opération. Un exemple : cumuler les aides de l’Anah (prime Habiter Mieux) et un programme de combles à 1 euro ne sera pas possible sur le même type de travaux. Un conseiller saura vous informer sur ces subtilités administratives et l’articulation de ces différentes aides financières… qui en plus varient d’une région à l’autre.

Partout en France, un conseiller Rénovation Info Service peut vous conseiller dans le cadre de vos projets de rénovation

Nous vous invitons également à visionner l’émission des Clés de la Rénovation dédiée aux aides financières en 2017