Val de Garonne Agglomération

Collectivité

Laure PERSEGOL, Chargée de mission développement durable

lpersegol@vg-agglo.com
0553649663
Voir le site internet
47
Maison du développement – Place du marché
47200 Marmande

Activités

Divers documents orientent et encadrent la stratégie de Val de Garonne Agglomération énoncées ci-dessous. On peut mentionner : • L’élaboration d’un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) avec 26 actions, regroupées autour de 6 axes stratégiques ayant pour ambition d’adapter le territoire tout en réduisant les effets du changement climatique : o Axe 1 « Vers un habitat plus performant et mieux adapté » o Axe 2 « Vers une mobilité alternative » o Axe 3 « Vers une mobilité alternative » o Axe 4 « Vers une production locale d’énergies renouvelables » o Axe 5 « Vers un territoire aux richesses et espaces naturels protégés » o Axe 6 « Vers une collectivité exemplaire »   • La mise en œuvre d’un Contrat de Transition Ecologique (CTE), signé en décembre 2019 avec l’Etat, l’ADEME, la Banque des Territoires ainsi que des acteurs économiques locaux, ayant pour but d’accompagner et de soutenir la transformation aussi bien écologique qu’énergétique du territoire. Parmi les cinq projets développés, trois actions sont portées par l’Agglomération : l’élaboration d’un plan de végétalisation, la mise en place d’un parcours de formation et d’installation à l’agriculture biologique ainsi que la sensibilisation et la mesure citoyenne de la qualité de l’air (projet Garonn’air). Les deux autres sont à portage privé, et seront développés plus bas. • L’engagement de l’Agglomération au sein du prochain Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) Ainsi, l’ensemble des actions portées par l’Agglomération en matière d’énergie – qui seront développées plus bas – s’inscrivent au sein de ces trois documents cadres. Précisions des activités concernées : > Les activités de maîtrise et de réduction des consommations énergétiques des bâtiments : o Le suivi-animation en régie de trois dispositifs, dans le cadre de la politique menée par Val de Garonne Agglomération en faveur de l’amélioration de l’habitat (dont la lutte contre la précarité énergétique et l’amélioration du confort thermique constituent un des piliers) : - Le Programme d’Intérêt Général (PIG) « Lutte contre la précarité énergétique et l’habitat indigne » porté à l’échelle du Pays Val de Garonne-Guyenne-Gascogne. - L’OPAH – RU II « Habiter ma ville » à Marmande (2018-2023) dont l’objectif est de réhabiliter 125 logements. - L’OPAH-RU II « Cœur de Garonne » à Tonneins (2017-2022) a quant à elle un objectif de 93 logements réhabilités. o L’animation également par le service Habitat de l’Agglomération, depuis 2015, d’une Plateforme de Rénovation Energétique de l’Habitat Privé (PREHP) « J’éco-rénove en Val de Garonne ». Cette dernière a notamment permis l’information de 419 contacts et l’accompagnement de 102 projets sur le territoire de Val de Garonne au cours de l’année 2019 et des premiers mois de l’année 2020. Poursuite avec une Plateforme de la Rénovation Energétique « Région-Etat » 2021-2023, en régie efficiente au 01.01.2021. o Le recrutement en 2020 d’un économe de flux afin d’accompagner les initiatives des collectivités locales vers une amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics (AMI Cedre ACTEE) ; o La réflexion pour faire perdurer le dispositif des certificats d’économie d’énergie dans le but d’aider au financement de projet de rénovation des particuliers non éligibles aux aides ANAH. > Les activités permettant de diminuer l’utilisation des énergies fossiles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre : o La création de deux pôles d’échanges multimodaux dans le but de concentrer les mobilités autour des gares de Marmande et Tonneins, de développer l’intermodalité pour encourager les déplacements durables. o Le développement d’une mobilité alternative à l’autosolisme en encourageant le développement des transports en commun et en réfléchissant à la mise en place d’un système de covoiturage ; o Le renforcement de la mobilité active en favorisant l’accessibilité piétonnière et en encourageant la pratique du vélo (lancement d’un schéma directeur vélo en cours) ; o L’incitation au développement des véhicules et modes de transport décarbonnés notamment en lien avec le développement local d’énergies renouvelables (bioGnV, hydrogène…) ; o La signature d’un Protocole de coopération avec Bordeaux Métropole construit autour du fil rouge de la transition écologique. Quatre grands objectifs de coopérations sont inscrits. On peut notamment citer l’axe 1 relatif à la gouvernance et à la logistique alimentaires durables, dont l’objectif sera à terme de favoriser la structuration d’un circuit alimentaire local sur l’axe Garonne-Métropole, en associant la CdC du Réolais en Sud Gironde afin de participer à la relocalisation de l’approvisionnement agricole. o La mise en place du télétravail au sein de l’Agglomération et son expérimentation par les deux plus grandes communes que sont Marmande et Tonneins, soit 34 personnes (129 en période de crise sanitaire). > Les activités relatives au déploiement des énergies renouvelables (EnR) et celles permettant d’accompagner les acteurs économiques à une plus grande valorisation /efficacité énergétique : o L’installation au sein du complexe aquatique « Aquaval » de capteurs solaires à haut rendement (sur une superficie de 250m²), couplés à deux chaudières gaz à condensation, afin de préchauffer l’eau du bassin extérieur en été, l’eau du bassin intérieur entre septembre et juin et l’eau sanitaire (notamment, des douches) ; o La mise en place de 700m² de panneaux photovoltaïques sur la pépinière Marmande Sud ; o La mise en œuvre prévue courant 2021 d’un cadastre solaire afin d’encourager le développement opérationnel, privé ou public, du solaire photovoltaïque et thermique sur toiture et surfaces artificialisées ; o La construction en cours d’une stratégie d’accompagnement des initiatives privées en matière de déploiement des énergies renouvelables sur le territoire (méthanisation, parc solaire, éolien, géothermie…) ; o Le soutien par l’Agglomération, dans le cadre du CTE, d’un projet d’amorçage et de structuration d’une filière hydrogène, porté par des acteurs socio-économiques du territoire (projet bénéficiant également du label Territoire d’Industrie) ; o L’appui également dans le cadre du CTE, d’un projet de maitrise de l’énergie et de récupération de la chaleur fatale par l’industriel Lisi Aerospace ; o La candidature à l’appel à projet Ecologie Industrielle en Nouvelle Aquitaine dans le but de mobiliser les acteurs socio-économiques du territoire et de construire avec eux une démarche d’écologie industrielle. A noter, l’Agglomération a également été lauréate du programme TEPCV – désormais finalisé – qui a permis, entre autres, de recruter une ingénierie dédiée à la transition écologique, de faire l’acquisition de 10 véhicules et bornes électriques, et de lancer le programme de CEE. > Les activités de sensibilisation à la transition énergétique et écologique dans un but d’appropriation des enjeux de la lutte contre les effets du dérèglement climatique : o Formations et mobilisation des acteurs : - Des nouveaux élus par le biais d’une formation ADEME relative à la Transition écologique et énergétique ; - L’ensemble des agents de l’Agglomération dans le cadre de la démarche d’éco-exemplarité portée par l’EPCI (réduction et valorisation des déchets, insertion de critères environnementaux au sein des marchés publics…). o Actions de sensibilisation : - Autour de la réduction et la valorisation des déchets (festival Récup’ & Cie », tutos YouTube, ateliers de sensibilisation auprès des écoles, des maisons de retraites…) ; - Via l’organisation de rencontres et d’évènements grand public sur des thématiques liées au changement climatique (réduction des consommation, mobilité durable, coût de l’inaction, préservation des ressources naturelles…) ; - A travers la création de support pédagogiques à destination du jeune public ; - A l’amélioration des pratiques agricoles durables ainsi qu’à la promotion de l’approvisionnement en circuits courts… ». A noter, l’enjeu de la transition énergétique en Val de Garonne fait l’objet d’un travail transversal avec l’ensemble des services de l’Agglomération (économie, habitat, revitalisation des centres-villes et centres-bourgs…) mais également partenarial avec des acteurs associés aux différents projets (Cerema, ADEME, ATMO, ARS…). De même, le Conseil de Développement, assemblée de citoyens, est de plus en plus associé à la réflexion des élus. Lieu de réflexion et d’échanges, il peut être consulté sur le développement et l’avenir du territoire. L’Agglomération a pour priorité d’accroitre la mobilisation citoyenne vis-à-vis notamment des enjeux autour de la Transition énergétique et écologique.

Val de Garonne Agglomération participe aux réseaux

  • RAPPEL (Réseau des acteurs de la pauvreté et de la précarité énergétique dans le logement)
  • Réseau TEPOS (Territoires à énergie positive)
  • Format’eree (organismes de formation énergies renouvelables et efficacité énergétique)
  • Commission EIE (Espaces Info Energies)